Les erreurs de lancement d’un blog professionnel - Harold Brown

Mon blogue

Les erreurs de lancement d’un blog professionnel

Les erreurs de lancement d’un blog professionnel - Harold Brown

Le planificateur financier d’un collègue entrepreneur, lui a suggéré d’améliorer sa trésorerie pour réaliser des placements, et ainsi, constituer des actifs pour son entreprise. Cet entrepreneur, se nomme Stéphane. Il possède une bonne expertise dans son domaine, soit la décoration paysagée de terrasses, mais il n’a pas assez de clients. Il souhaite avoir ses services sur Internet, et que les clients commandent ses formations en ligne. Son objectif est de fabriquer une vidéo qui sera vendue, et dont les processus de commande, de facturation, de paiement, de suivi soient automatiques. Stéphane a suivi la formation d’un blogueur professionnel, qu’il a payé à fort prix. Maintenant, il peut à loisir écouter chacune des vidéos de cette formation, et trouver les réponses dont il a besoin.

Stéphane possède déjà un site internet et un logiciel de gestion de ses clients. Il procède par étapes :

Correction, révision du site internet et envoi d’une lettre de nouvelles :

Il fait corriger des liens corrompus sur son site Wordpress par une professionnelle en webmarketing. Ensuite, il souhaite envoyer une lettre de nouvelle à ses clients, depuis son logiciel de gestion des clients. Techniquement, il rédige une belle lettre de nouvelle. Il crée un compte Facebook. Il réactive un compte Twitter, et met un lien sur sa page LinkedIn. Il envoie un test de sa lettre à son hébergeur de site. Les choses se gâtent.

Nouvel hébergement du site :

L’hébergeur n’est pas d’accord, et menace de fermer son site, si Stéphane réalise l’envoi de courriels par groupe. L’hébergeur pense que la lettre de nouvelle de Stéphane ira dans les spams des destinataires.

Face à cette menace, Stéphane change d’hébergement de site Internet. Il va chez GoDaddy. Son site migre, mais les accents sont remplacés par des caractères bizarres.

Contenu et référencement :

Stéphane alimente son compte Facebook. Il lance une campagne Adwords Express qui ne donne aucun résultat, juste des clics à payer, mais aucun client potentiel.

Absence de résultats tangibles et doutes :

Stéphane est fier de dire à son fils : as-tu vu mon compte Facebook ?

Son fils gêné lui recommande de changer de nom de compte. En effet, celui-ci ne met pas en valeur l’expérience de Stéphane. De plus, ce n’est pas clair que sa spécialité est pour les terrasses.

Retour au début :

Stéphane qui espérait travailler sur le contenu de ses formations est confus, car il ne sait plus qu’est-ce qu’il doit faire pour être vu, reconnu et suivi sur Internet. Il doit repenser tout son projet et se rend compte que le chemin sera long !

Comme dans tout projet, rien ne sert de courir, il faut se préparer et avancer stratégiquement pour réussir !